Gare aux muscles !

Les stéroïdes anabolisants


Les stéroïdes anabolisants ont été isolés en 1930 et sont, entre autre, utilisés dans le sport du fait de leur capacité à augmenter la masse musculaire et la force physique. Autrement appelés stéroïdes androgéniques anabolisants ou SSA, ils sont une catégorie d’hormones stéroïdiennes proche de la testostérone qui est une hormone naturelle humaine. Ainsi, de même que la testostérone, ils possèdent des propriétés virilisantes en jouant un rôle dans le développement et l’entretien des caractéristiques masculines. Leur propriété la plus intéressante du point de vue sportif, est qu’ils possèdent la capacité d’augmenter la synthèse des protéines dans les cellules induisant une augmentation des tissus cellulaires (appelée « anabolisme ») et ceci plus particulièrement dans les muscles.
   Leur nom dérive directement de leur fonction puisque le mot « anabolisant » a pour origine le mot grec « anabole » signifiant mettre en place et le mot « androgène »provient de deux mots grecs : « andros » = l’homme et« genein » = produire.



A savoir !

-  Les hormones sont des messagers chimiques qui induisent des modifications dans l'organisme. 
-  La testostérone est une hormone. Elle a deux effets : celui d’anabolisant à proprement parler par le biais de l'accélération de la synthèse de protéines, et celui d’androgène ayant rapport aux traits sexuels secondaires de l'homme, comme la voix grave, la pilosité corporelle, l'agressivité, etc.


Mécanismes d’action des stéroïdes anabolisants

   Leur principal mode d’action consiste à modifier l’expression des gènes cibles de sorte à mettre en marche la synthèse des protéines.
   Grâce à leur structure proche de celle du cholestérol, les stéroïdes peuvent pénétrer de manière passive dans les cellules des tissus cibles comme les muscles, les testicules… Lorsque l’hormone a traversé la membrane plasmique de la cellule et qu’elle se lit au récepteur présent dans le cytoplasme, son action biologique commence.
   La liaison entre l’hormone et le récepteur induit un changement de conformation du complexe qui peut désormais entrer dans le noyau cellulaire et agir sur la régulation des gènes. Le complexe se fixe alors sur des séquences précises de l’ADN qui entrainent la synthèse d’ARN par le mécanisme de la transcription. A l’aide des ribosomes et de l’ARN de transfert, l’ARN messager transcrit est traduit en protéines actives qui vont agir au sein de la cellule.
NB : Les différents types de stéroïdes anabolisants possèdent différentes manières de se lier au récepteur en fonction de leur structure chimique. Ainsi, ceux qui se lient facilement sont capables d’agir directement sur la synthèse protéique alors que ceux qui ont un lien plus étroit avec le récepteur vont plutôt modifier l’expression des gènes.


Les stéroïdes anabolisants augmentent la masse musculaire grâce à deux processus

    D’un côté, ils augmentent la production de protéines et leur quantité est alors supérieure à celle que le corps va utiliser. Ceci entraine un stockage des protéines et augmente la synthèse de nouvelles cellules. C’est l’anabolisme.
   De l’autre, ils diminuent le temps de récupération des muscles en bloquant les effets du cortisol (stimulation de la dégradation des protéines) sur le tissu musculaire et réduisent ainsi le catabolisme des muscles qui vise notamment à renouveler les protéines.
   De plus, dans une moindre mesure, les stéroïdes anabolisants agissent sur les cellules graisseuses de stockage en induisant leur différenciation cellulaire vers des cellules musculaires. 
   Avec la combinaison des effets androgènes (virilisants) et anabolisants, les stéroïdes anabolisants stimulent la formation des muscles et provoquent donc une augmentation de la taille des fibres musculaires entrainant une élévation de la masse musculaire et de la force.


Dans la même idée… Le supplément de protéines !

   Bien évidemment moins contraignant que les stéroïdes anabolisants, le supplément de protéines vise simplement à ingérer des protéines sous forme de poudre. Contrairement aux stéroïdes anabolisants, ce supplément n’utilise pas les gènes mais seulement les protéines ingérées.
Attention !

   De nombreuses études démontrent qu’à moins d’être un athlète de haut niveau avec un entrainement intense, notre corps n’a pas besoin de supplément de protéines. Les protéines contenues dans un régime alimentaire sain suffisent largement !
   Quand on fait du sport, notre corps a besoin d’environ un gramme de protéines par kilo de poids de corps. Soit, si vous faites 80kg, vous aurez besoin de 80g de protéines par jour tout en sachant qu’un bol de lait équivaut à 10g, un steak à 40g.
   Loin d’être bénéfiques, les protéines en trop grande quantité sont même dangereuses ! Il faut savoir que les protéines non utilisées passent dans le sang, se décomposent en sous-produits acides et se dégradent dans l’urée. Ces sous-produits fatiguent les reins lors de leur filtration et déclenchent une libération du calcium par les os responsable à forte dose dans le sang (hypercalcémie) d’une fatigue intense, d’une perte de l’appétit, et même de nausées voir à l’extrême de comas. 

A retenir !

-   Aucune utilité des protéines sans entrainement intense.
-   Danger pour la santé : problèmes rénaux, cardiaques et aux os.
-   Effets indésirables des stéroïdes anabolisants : changement des taux de cholestérol, acné, hypertension artérielle, changements dangereux dans la structure du ventricule gauche du corps.


L'importance de l'entrainement

   Cependant il faut comprendre que les stéroïdes anabolisants permettent de gagner des muscles et aussi de la force mais ne rendent pas forcément le sportif plus efficace. Seul un entrainement régulier améliore le sportif.
   Le but de l’entrainement est tout d’abord d’augmenter l’endurance du muscle pour effectuer des exercices de longue durée, sa puissance et aussi la précision du geste. Les muscles sont reliés à un centre nerveux grâce au nerf moteur. (Un nerf est un cordon formé par des faisceaux de fibres nerveuses qui conduit des messages nerveux et relie un centre nerveux à un organe.) Le cerveau de l’individu émet un signal nerveux qui stimule le nerf moteur et provoque la contraction des fibres musculaires de l’unité motrice et donc la contraction du muscle. Ainsi, la répétition des gestes sportifs améliore le contrôle de la motricité et de la coordination des mouvements par le biais d’une stimulation plus précise des unités motrices par le nerf moteur.
   En conclusion, bien que les stéroïdes anabolisants augmentent la masse musculaire, cela n’est pas suffisant. Rassurez-vous donc, même si vous n’êtes pas le (la) plus musclé(e), vous pouvez tout de même prendre l’avantage ! Une personne qui ne s’occupe seulement de ses muscles ne sera pas aussi compétente que celle qui favorise l’entrainement puisque le mécanisme du mouvement ne sera pas aussi bien mis en place.

4 commentaires:

  1. Faut êtres fou pour vouloir ressembler au gars de la photos lol

    RépondreSupprimer
  2. moi j'aime les muscles <3 lol

    RépondreSupprimer
  3. Pour l'achat de steroides anabolisants et de testosterone, visitez le site pharmaroid.com qui est une reference pour acheter des produits de prise de masse et pour la musculation ou bien secher les graisses

    RépondreSupprimer